Déplacement dans les alpes chez les voisins gapençais. Amputés de pratiquement tous leurs arrières, c’est une équipe aixoise un peu atypique qui se déplaçait aujourd’hui avec l’arrivée dans le groupe de deux renforts de l’équipe ligue. Mauvaise entame de nos joueurs avec déjà un 0 sur 4 en attaque et un retard de 2 but à l’affichage. (2-0 à la 4ème). Nos jeunes parviennent à revenir au score à 4-4. La défense laisse encore la possibilité à leurs adversaires de trouver des solutions à l’extérieur.

L’organisation défensive aixoise perturbe leur adversaire en les forçant à prendre des tirs dans de mauvaises conditions permettant aux provençaux de récupérer des ballons et de marquer sur contre-attaque directe. Souvent à la limite du refus de jeu et en prenant des tirs forcés, les alpins arrivent quand même à etre efficaces aux shoots face aux erreurs du contre et du portier aixois. (15-11 à la mi-temps). Une seconde mi-temps qui commence avec un 1 sur 6 aux tirs en attaque en 5 min. Les gapençais se retrouvent encore à chaque fois à la limite du refus de jeu et à prendre des tirs dans des situations compliqués, mais malheureusement que le portier aixois, un peu dans le dur aujourd’hui contrairement à d’habitude, ne parviendra pas à stopper.

Nos arrières sont souvent en échecs en attaque placée avec des impacts à mi-hauteur et un gardien adverse qui multiplie les parades. Heureusement les but sur montées de balle et jeu de transition permettent de rester dans le coup et de revenir à deux longueurs. (19-17 à la 35ème). Le manque d’efficacité en attaque avec des adverses en totale réussite sur tous les tirs qu’ils prendront ne permettra pas à nos joueurs de revenir, score final (27-23).

« Un total en échec en attaque, avec certes des joueurs pas habitués  à cette organisation offensive, mais un impressionnant 6 sur 22 pour nos arrières gauche et droite. Seul notre demi-centre avec 6 buts a évité la déroute. Malgré cela nous finissons qu’à 4 buts. Nos adversaires ont été en totale réussite dans ce secteur malgré les tirs compliqués que nous leur avons fait prendre. Un gardien adverse qui a multiplié les parades ce que nous n’avons pas su faire. Un écart qui commence à se creuser entre les joueurs qui bossent et s’investissent pour faire évoluer leur niveau de jeu et ceux qui persistent, même en étant en échec, dans ce qu’ils font sans vraiment avoir la volonté de s’investir pour faire évoluer quoi que soit. Surement encore des modifications dans l’effectif dès la semaine prochaine, encore une semaine de travail et la réception de la Farlede au Val dimanche prochain. »