Dernier match avant les vacances pour nos -16 avec la réception de la Farlede au Val de l’arc. Avec encore de nombreuses absences sur la base arrières, le groupe incorporé aujourd’hui un jeune espoir de l’équipe ligue. Mauvais début de match de nos joueurs, qui, malgré l’ouverture du score, multiplient les mauvais choix et les tirs forcés. La continuité permet pourtant de faire apparaitre des solutions nettes de décalages, mais malheureusement, la dernière passe ne se fait pas correctement et parfois même, elle ne se fait pas du tout.

En défense, les provençaux sont encore battus dans les espaces extérieurs et prennent des tirs au travers (du déjà vu non ???) (2-6 à la 11ème). Temps mort aixois avec recadrage sur les principes à respecter en défense et un retour au jeu avec un 3-0 marqué en 3 minutes (5-6 à la 14ème). Les aixois enchainent de mauvaises séquences offensives, se faisant siffler de nombreux passages en forces et zones lors de leur prises de tirs. Les farledois en profitent pour reprendre 3 longueurs d’avance (7-10 à la 18ème). Le demi-centre provençal enchainent les tirs à travers et l’ailier droit concluent plusieurs décalages permettant à leur coéquipiers de revenir à la mi-temps à 1 longueur (10-11). Nos jeunes reprendront bien la seconde période en ne commettant plus d’erreurs en défense et  en jouant intelligemment pour gêner les armes offensives adverses. Ils passent devant au score, avec un écart qui se portera jusqu’à 3 longueurs (19-16 à la 37ème). Mais en attaque, on sent la fragilité aixoise qui parvient à marquer sur des demi-situations mais manque de réussite au shoot et se fait siffler de nombreuses zones sur des situations plus pertinentes.

Les visiteurs reviennent. 22-22 alors qu’il reste 1min 20 à jouer avec nos aixois qui se retrouvent à un de moins et en défense. C’est là que l’activité défensive aixoise se met en place comme nous ne l’avions pas vu jusqu’à présent. Tir forcé adverse, parade du portier aixois qui relance sur son ailier gauche qui attrape la balle d’une main à côté de son défenseur,  saute à 8 mètres, tire et marque…mais l’arbitre siffle « zone ». Incompréhension de cette décision dans le gymnase et visiblement du gardien adverse qui relance un peu mollement sur un de ses joueurs pensant surement qu’il y a but et se fait intercepter le ballon par l’ailier gauche aixois toujours présent dans les parages. Il déborde un défenseur et inscrit le but à 10 mètres. Il n’y aura pas de zones de sifflées cette fois-ci, le but sera validé. Trente secondes encore en infériorité numérique, avec un tir forcé adverse, une parade du gardien provençal… mais un temps mort posé redonne la balle aux visiteurs toujours en supériorité numérique. Une dernière action, mais la défense aixoise est de partout et le tir sur le dernier 9 mètre ne changera rien. Victoire aixoise 23-22.

“Avec presque tous nos arrières et nos défenseurs centraux habituels absents, nous avons dû bricoler encore aujourd’hui en mettant vraiment beaucoup de cœur pour certains. Nos ailiers et demi ont remplacé nos arrières tireurs du mieux qu’ils le pouvaient. Nous avons marqué parfois sur des demi-solutions et raté sur de belles situations. Des lacunes défensives qui n’évoluent pas et qui nous font prendre beaucoup trop certains type de buts par rapport au travail déjà fortement entamé sur ce système de défense. Malgré un match pas terrible de notre part, nous avons arraché la victoire au combat malgré les conditions sur le terrain pas toujours favorable. Un mois sans match de championnat mais avec des compétitions sections sportives et inter-ligues avec, on l’espère, le retour de nos blessés.”

Y.V