Dans les coulisses de BeIN SPORTS à l’Arena

Jeudi 25 Octobre 2018. Une Aréna du Pays d’Aix pleine à craquer où près de 6000 personnes s’apprêtent à découvrir les Experts, l’équipe de France, sextuple champion du monde face à Lituanie dans un match comptant pour les qualifications de l’EURO EHF.

Accueillir et organiser un match de l’équipe de France n’est pas facile, mais couvrir médiatiquement et audiovisuellement un événement de cette envergure n’est pas du tout une tâche aisée. beIN Sports, diffuseur officiel de la Lidl Starligue et des compétitions EHF, détient donc un rôle très important. Mais comment cela se passe-t-il en soir de match ?

beIN Sports a souhaité convier l’équipe du PAUC dans ses coulisses pour vous les faire partager !

C’est ce que nous avons pu découvrir en immersion totale… ACTION !

Le dispositif de beIN Sports lors des matchs de l’équipe de France est composé de 8 caméras et est découpé en 3 parties :

  • Le plateau bord terrain
  • Le poste Commentateurs
  • Le Car Régie

L’objectif pour la chaîne est de proposer un contenu nouveau pour le client, des images exclusives qu’il n’a pas l’habitude de voir sur des chaines classiques. C’est pour cela que la prise d’antenne se fait à 45 minutes du coup d’envoi avec le magazine « Hand Action ». La volonté de la chaîne est de « raconter un feuilleton pour intéresser le public et il faut sortir de l’embouteillage du week-end avec le rugby et le football » nous explique Florent Houzot, Directeur Général de beIN Sports.

Notre visite commence donc par le plateau positionné au bord du terrain (voir photo ci dessous) où Marie Patrux et Daniel Narcisse animent l’émission Hand Action, en apportant leur analyse sur divers sujets. Ce sont eux qui sont en charge de faire monter en température l’avant-match afin d’accrocher le téléspectateur en le tenant en haleine jusqu’au coup d’envoi. Le but étant à terme de le fidéliser pour qu’à chaque grosse affiche proposée par la chaine, qu’il soit devant son poste bien avant le début du match, en condition d’immersion.

Aujourd’hui, l’autre objectif de beIN Sports est de proposer plus qu’un simple match de Handball. Cela passe donc par l’avant-match et l’après-match.

La journaliste et le consultant sont en relation constante avec les commentateurs, placés en tribune, avec le journaliste positionné en bord terrain, ainsi qu’avec le car régie.

Pendant l’émission, les commentateurs Thomas Villechaize et François-Xavier Houlet donnent leurs avis sur les sujets lancés en plateau en poussant un peu plus loin l’analyse. Ils prennent par la suite le relais pour les commentaires du match et sont des parties prenantes du bon déroulement de la « soirée ».

Le duo est également en relation avec le car régie, élément essentiel de tout le dispositif beIN Sports. Sans lui, rien ne peut être fait. En effet, il y a une équipe d’une douzaine de personnes à l’intérieur du car régie afin de coordonner et de mettre en place l’émission d’avant-match, et le match. Le car régie, centre névralgique de la diffusion du direct est divisé en trois parties : une partie son, une partie réalisation et une partie technique.

Nous y avons donc croisé un truquiste qui arrange toutes les animations incrustées aux images (animations, stats, etc), des ingénieurs sons & images qui règlent la qualité du son et la colorimétrie des images en temps réel, le réalisateur aux manettes, l’éditorialiste qui est le garant du fil conducteur éditorial de la soirée et des sujets diffusés, du manager de production qui s’assure que tout ce petit monde ait ce qu’il faut pour assurer sa mission et des techniciens sur le terrain et dans la salle (cadreurs, preneurs de son, opérateurs, assistant réalisateur, etc). Chaque personne possède un rôle bien défini et essentiel. Tout est timé à la seconde près mais il faut savoir qu’il existe un moyen d’anticiper les potentiels problèmes liés au direct.. En effet, il y a un décalage d’environ 10 secondes entre ce que nous voyons à la télévision et la réalité. Ce laps de temps permet de contrôler, de corriger, voire de complètement arrêter la diffusion. Tout est déclenché au rythme des tops du réalisateur, Dominick Brette.

Nous tenons à remercier toute l’équipe de beIN Sports, Florent Houzot (Directeur Général de la chaîne) pour le temps qu’il nous a consacré Nicolas Dejean (manager de production) pour ses explications avisées, et Aurore Vain (Communication officer) pour nous avoir permis de découvrir et de vous faire partager les coulisses de BeIN Sports un soir de match.