Portrait décalé : Iosu Goni Leoz

Aujourd’hui on vous présente un des chouchous du Val de l’Arc qui est présent depuis trois saisons à Aix. L’arrière espagnol monte en régime depuis quelques matchs. Il s’est prêté au jeu du portrait décalé.

Quel est ton parcours ? Dans le handball et les études ? J’ai commencé à Lagunak. A 18 ans j’ai joué en 2e division avec Anaitasuna. Après je suis allé à Leon où j’ai joué 4 saisons, les 2 dernières en tant que professionnel. Ensuite j’ai été 2 mois au Qatar et en 2013 je suis arrivé à Aix. Pour les études, je suis en train de finir mes études en EPS.
Quel est ton plus beau souvenir de handballeur ? Tous les potes que je me suis fait.
As-tu un surnom ? Certains m’appellent « Iosuko » ou « Iosko ».
D’où es-tu originaire ? De Navarra (la Navarre).
Roucoulette ou chabala ? La roucoulette tout droit.
Un proverbe espagnol ? « Se pilla antes a un mentiroso que a un cojo » (On attrape plus vite un menteur qu’un voleur).
Une destination de vacances ? Le Brésil.
Ton acteur préféré ? Russel Crowe.
Ton chanteur préféré ? Juan Andreu !
Paëlla ou churros ? Paëlla.
Tapas ou tortillas ? Tortillas.
Gaspacho ou sangria ? Bière !
Madrid ou Barcelone ? Barcelone.
Une phobie ? La viande trop cuite…
As-tu un rituel avant les matchs ? Quelques petites manies… Je mange toujours des pâtes à la sauce tomate en petite quantité, ensuite 2 heures de sieste. Je prends toujours 2 bananes pour aller au match ; une pour moi et une autre pour donner à quelqu’un de mon choix. Je porte aussi une montre que mon père m’a offerte et une chaîne en or avec un pendentif de San Fermin (le Saint protecteur de Navarra).
Ton animal préféré ? L’aigle royal.
Une idole ? Mon père.