partager
Équipe Pro

Cruelle désillusion

Après une entame difficile, les joueurs de Jérôme Fernandez n'ont pas lâché tout au long du match mais accusent sévèrement le coup dans ce quart de finale de Coupe de France en s'inclinant aux tirs au but.

Le Val de L'Arc y croyait !

Dans son antre du Val de l'Arc, la mayonnaise avait pris lors des huitièmes contre Nîmes mais le scénario ne s'est pas répété ce soir face à des Chartrains opportunistes. Trop de pertes de balle (13), trop d'erreurs offensives et d'errances collectives, les ingrédients n'y étaient pas face à une formation pourtant à la portée de l'effectif aixois.

Malgré une dernière possession, le tir de Nicolas Claire est stoppé par Grahovac, le gardien chartrain offre le nul  à ses coéquipiers au terme du temps réglementaire (28-28) et ouvre ainsi une séance de tirs au but haletante. Avec un arrêt de Grahovac sur Kavticnik et de Sonne-Hansen sur Gaudin, Chartres arrachent sa qualification en demi-finale de Coupe de France (30-32 score final).

 

Déclarations :

Karl Konan : " Ce genre de prestation sur un quart de finale est vraiment décevant, surtout face à une équipe abordable. On ne peut que remettre la faute sur nous. On a le ballon de la gagne mais le match ne se joue pas sur la dernière action. On a pêché tout au long du match, surtout offensivement. On arrive au bout d'une longue série de matchs assez compliquée et même si tout le monde a ses petits bobos et qu' il y a beaucoup de fatigue, il faut qu'on sert les dents dans ses moments difficiles. On est clairement déçu de rendre une copie comme celle-là ce soir."

Jordan Camarero : " C'est toujours difficile de se faire éliminer en quart. C'est frustrant, c'est décevant mais voilà il ne faut pas qu'on se prenne trop la tête avec cette élimination, on est encore en course en Coupe d'Europe et nous avons une belle carte à jouer en Championnat. C'est dur ce soir, mais il va falloir vite se relever et se remettre au travail pour continuer d'avancer dans les autres compétitions."

Wesley Pardin : " Je ressens beaucoup de frustration ce soir. Je suis désabusé car on avait misé sur cette compétition et on n'a pas mis tous les ingrédients d'entrée, on a pris un 4-0 même si on revient ce n'est pas pour rien. On a tous fait des erreurs, et je prends ma part, mais quand on a senti que le match tournait en notre faveur, on a eu peur de gagner, d'assumer notre rôle qui plus est à domicile. On doit gagner ce genre de match pour grandir. On n'a pas eu l'état d'esprit nécessaire pour remporter ce match. Il nous reste pas mal d'échéances et d'objectifs à atteindre, il faudra montrer qu'on est capable de gagner ce genre de match."